Bruno Robitaille

Bruno Robitaille

Directeur de l’École nationale de la chanson

Bruno Robitaille occupe le poste de Directeur de l’École nationale de la chanson depuis août 2015. Bruno œuvre comme gérant d’artistes, tourneur et producteur dans le milieu de la chanson depuis plus de quinze ans.

Au fil des années, Bruno a représenté des artistes tels que Susie Arioli, Thomas Hellman, Jordan Officer, Alexis HK et Dimoné. Grand passionné de culture, sa connaissance de l’industrie musicale et sa compréhension des besoins des auteurs-compositeurs-interprètes constituent une valeur ajoutée indéniable pour l’École.

Crédit photo : Jimmy Plante

Frédérick Baron

Frédérick Baron

Frédérick Baron œuvre comme parolier depuis bientôt 15 ans dans le secteur de la chanson. Polyvalent dans son écriture et curieux de toutes les musiques, il a, à ce jour, participé à plus d’une cinquantaine d’albums, tant au Québec qu’en France, avec des artistes tels que Marc Dupré, Bruno Pelletier, Catherine Durand, Mario Pelchat, Catherine Major, Renée Martel, Alexandre Désilets, King Melrose sans oublier Céline Dion.

En 2008, il sort son premier album à titre d’auteur-compositeur-interprète, Territoires Nord, suivi d’un deuxième en 2012, Humeurs variables, réalisé par Jérôme Minière.

Sa passion des mots et son désir de la transmettre aux autres, l’ont amené à donner des ateliers d’écriture un peu partout au Canada, à travers le Réseau National des Galas de la chanson, mais aussi au Festival International de la chanson de Granby, la SPACQ, et plusieurs commissions scolaires.

ligne-noire

corriveau

Antoine Corriveau

Auteur-compositeur-interprète prisé par critique et public, récipiendaire du Prix de la chanson SOCAN (« Le nouveau vocabulaire », 2015), et cumulant des nominations au prix Polaris, à l’ADISQ, au GAMIQ, au Prix Félix-Leclerc, L’Espoir FEQ et au Canadian Folk Music Awards, Antoine Corriveau se redéfinit d’un opus à l’autre tout en imposant sa signature de façon toujours plus marquée.

Sur une musique la fois racée et judicieusement écorchée – tantôt dépouillée, tantôt magnifiée par de fins arrangements – il affine sa griffe, ferme et posée.  De son timbre rauque et poussiéreux, il pose son verbe trouble sur une trame fauve et enveloppante. Empreints d’empathie, les textes observent les travers et les improbables de la psyché, les unit sous un dénominateur commun. Par-dessus tout, dans un paysage ambiant, monocorde et fugace comme l’éclair – conjugué à l’indicatif présent, boudant son passé et se jouant bien de l’horizon de ses éventualités –, Corriveau propose une charge gonflée au possible, une oeuvre au pouls polyphonique et qui invite à prendre tout le temps nécessaire pour bien en assimiler la multitude de sens, et leurs contraires.

Crédit  photo: LePetitRusse

ligne-noire

Jipé Dalpé -Crédit photo: Frédéric Petit

Jipé Dalpé

Jipé Dalpé est un auteur-compositeur-interprète multidisciplinaire d’origine sherbrookoise. Il lance, en 2008, son premier album, Les préliminaires. En 2012, il propose un second album, La tête en bois, pour lequel il présente près d’une centaine de spectacles en Amérique du Nord et en Europe. En 2014, Jipé Dalpé offre un mini-album de 5 chansons, L’homme allumette, qu’il coréalise avec Éloi Painchaud, François Lafontaine et Pierre Fortin.

Sa maitrise de plusieurs instruments, dont la guitare, la trompette et le bugle (flugelhorn) en fait un artiste multi-instrumentiste prisé et reconnu dans l’industrie de la musique. En effet, il compte de nombreuses collaborations avec des artistes tels que Vincent Vallières, Les Trois accords, Yann Perreau, Gaële, Sylvie Paquette, Edgar Bori, Tricot Machine, 3 gars su’l sofa et David Goudreault. Que ce soit à travers son rôle de musicien accompagnateur, de réalisateur, de metteur en scène ou de directeur artistique, Jipé Dalpé contribue largement à la vitalité de la chanson au Québec.

Son travail et son talent l’ont porté sur les planches de plusieurs festivals d’envergure, dont les « Les Francofolies de Montréal », « Coup de Cœur Francophone », « Montréal en lumière », « La Fête du Lac des Nations », « Le festival des Montgolfières » et « Aurores Montréal ».

Il enseigne les cours Gestion de carrière et Interprétation scénique depuis l’automne 2016 aux étudiants de l’ENC.

Crédit photo : Frédéric Petit

ligne-noire

Daniel Dupré

Daniel Dupré

Professeur au département d’arts et lettres du Cégep de Granby depuis plus de 25 ans, Daniel Dupré enseigne aussi l’histoire de la chanson depuis 1998 à l’École Nationale de la chanson.

Depuis 1986, il œuvre également auprès du Festival de la chanson de Granby dans différents jurys.

Il a par ailleurs participé à la conception et à la scénarisation des trois saisons de l’émission de télé J’ai la mémoire qui tourne diffusée de 2009 à 2012 sur les ondes de la chaîne Historia.

ligne-noire

Jean-Luc Éthier

Jean-Luc Éthier

Jean-Luc Éthier, diplômé de la Faculté de Musique de l’Université de Montréal, est actif dans le domaine musical depuis bientôt 40 ans.

Pianiste et claviériste sur scène pour de nombreux interprètes et auteurs-compositeurs-interprètes depuis 1978, il est également compositeur de musique instrumentale et de musique de chansons.

Il intervient régulièrement à titre d’accompagnateur et de formateur au Festival en chanson de Petite-Vallée, à la SPACQ, au Festival International de la Chanson de Granby, à l’UDA, entre autres.

Il est aussi membre-fondateur (1980) du Moulin à Musique, compagnie de création de spectacles musicaux destinés au jeune public.

ligne-noire

Francis Faubert

Francis Faubert

Originaire de l’Outaouais, Francis Faubert est un auteur-compositeur-interprète qui se décrit comme un « gosseu de tounes ». Ayant diplômé de l’École nationale de la chanson en 2006, il s’épanouit depuis dans son style « folk-garage » en faisant sa place dans le monde de la chanson québécoise.

Il a été primé par la SOCAN au Festival international de la chanson de Granby en 2010 pour sa pièce L’impression d’exister, avant de lancer son premier album éponyme en 2011 de manière indépendante. En 2012, il est finaliste des Francouvertes, en plus d’être mis en lice pour le prix Félix-Leclerc de la chanson. En 2013, il lance Duclos – St-Prime, un EP numérique de trois titres, réalisé par Fred Fortin. En 2015, il propose son deuxième album, Maniwaki, réalisé par Dany Placard et produit chez Coyote Records.

Faubert offre des vidéoclips pour plusieurs chansons telles que Chaque foisMomanManiwakiBunker. Les images, comme ses mots et sa musique, laissent voir son univers « décapant de sincérité, crue, poussiéreux et saignants ».

ligne-noire

fiset

Marjorie Fiset

Marjorie est une artiste complète et assumée, qui fait son chemin depuis 2004 alors qu’elle incarnait la voix soul du collectif The JMC Project. À mi-chemin entre le jazz et la chanson, elle a depuis participé à de nombreux évènements incontournables de la scène québécoise dont les finales du Festival de la Chanson de Granby en 2012 et le Festival en Chanson de Petite Vallée en 2014.

Diplômée de l’Université de Montréal en chant jazz, elle peaufine sa formation vocale sur scène et par l’approche du vocabulaire d’Estill Voice Training. L’auteure-compositrice-interprète a le souci du détail et passe les deux dernières années à peaufiner son deuxième album, Brille Brille Brille, qui sort au printemps 2018. Parallèlement à l’écriture de chansons, Marjorie est aussi une passionnée de l’enseignement et de la direction de choeur. Elle enseigne actuellement le chant jazz au programme pré-universitaire de l’École de musique Vincent-d’Indy et travaille auprès d’artistes de tous horizons afin de les accompagner dans leur processus créatif.

ligne-noire

Gaële

Gaële

Gaële est une artiste multidisciplinaire franco-québécoise passionnée de création, de spectacles et de chansons. C’est grâce à l’obtention de deux baccalauréats en musique, l’un en classique et l’autre en  musique populaire, qu’elle pose des bases solides à son apprentissage.

Auteure-compositrice-interprète comptant 3 albums à son actif, elle foule les scènes francophones depuis plus d’une dizaine d’années.  Parallèlement, elle est aussi l’auteure d’une centaine de chansons écrites sur mesure pour les autres ou en collaboration (Marie-Pierre Arthur, Damien Robitaille, etc…)

Forte de ses expériences multiples et de sa fougue contagieuse, Gaële ne cesse de partager son envie de faire rêver les gens.  Elle reçoit plusieurs distinctions au fil de la route (Meilleure présence sur scène au Festival international de la chanson de Granby, Grand prix d’interprétation au Festival de la chanson de Petite-Vallée, meilleure interprète au Festival de Pully-Lavaux à l’heure du Québec (Suisse), prix du cirque du Soleil, bourse du maire de Montréal, etc.). Depuis quelques années, elle rajoute aussi les cordes de metteur en scène et directrice artistique sur plusieurs projets de spectacles (Pascale Picard, David Goudreault) et vidéoclips (Pierre Flynn, Antoine Gratton, Pascale Picard, etc.)

Enfin, elle donne aussi des ateliers d’écriture, de composition et d’interprétation, en groupe ou en privé afin d’aider les créateurs à pousser leur répertoire et leur spectacle le plus loin possible.

Crédit photo : Jacinthe Perrault

ligne-noire

laforest

Émilie Laforest

Artiste multidisciplinaire, Émilie est active sur scène depuis la fin de ses études en chant classique en 2002. On la découvre d’abord comme chanteuse de musique contemporaine, puis son intérêt pour la création l’amène sur les planches de théâtre auprès de Brigitte Haentjens, avec qui elle collaborera étroitement à plusieurs productions.

Aussi impliquée dans l’univers de la musique pop, elle a prêté sa voix aux projets de plusieurs artistes dont Ariane Moffatt, Pierre Lapointe et Karkwa. En 2013, elle sort un premier album de type « dream pop » avec le guitariste Joseph Marchand, sous le nom FORÊT. Le disque éponyme très singulier a reçu plusieurs honneurs et s’est même fait remarquer à l’international.

Les horizons d’Émilie se sont encore élargis depuis qu’elle fait la mise en scène de grands spectacles de musique: Fêtes nationales, grands spectacles hommages (Desjardins, Lhasa) ou encore, concerts de Klô Pelgag, Alexandre Tharaud, Vincent Vallières, Paul Piché et bien d’autres.

En 2015, elle s’implique auprès de l’organisme Culture pour tous à plusieurs niveaux pour, entre autres, créer l’activité Une chanson à l’école des Journées de la culture. Ce projet musical «clé en main pour les écoles» qui en est maintenant à sa troisième édition connaît un succès phénoménal avec l’inscription de plus de 1100 écoles primaires à l’activité partout au Québec et même en francophonie hors Québec.

Crédit photo : Hervé Baillargeon

ligne-noire

prof-christian_martin

Christian Martin

Christian Martin, guitariste diplômé de l’Université de Montréal en musicologie, cumule plus de vingt ans d’expérience en tant que professeur de guitare au privé.

Christian a accompagné le bluesman québécois Bob Walsh durant une partie de sa carrière. Il a d’ailleurs participé à l’enregistrement des guitares des albums Inside I’m All BlueThere’s a Story Here et After The Storm.

En décembre 2012, il a sorti sur iTunes son premier album Noël manouche.

Présent depuis 2002 à l’ENC, il enseigne la théorie musicale, la guitare et le travail en studio.

ligne-noire

Alain Massé

Alain Massé

Alain Massé a fait partie de la première cohorte de l’École de la chanson (2000). Depuis 1985, où il a remporté la palme de Cégeps en spectacle pour une bande-dessinée chantée, Alain multiplie les occasions de retourner sur scène. On l’a vu au Festival d’été de Québec, aux Francofolies, au Festival Musique En’août (prix mérités au FICG en 2000) et dans des salles de Rouyn jusqu’à Moncton en passant par l’Anglicane, le Lion d’Or ou le défunt Zest.

Depuis près de 25 ans, il étudie la créativité. Pourquoi, et surtout comment, l’humain arrive-t-il à être créatif ? Une quête bien personnelle mais qui l’a motivé à donner des ateliers de créativité et des formations pour des organismes aussi divers que l’INIS, la SPACQ et l’ÉNC.

ligne-noire

Ariane Vaillancourt

Ariane Vaillancourt

Ariane Vaillancourt est une auteure-compositrice-interprète aux talents multiples. Elle est d’abord une pianiste de formation classique, en plus d’être diplômée de l’École Nationale de la Chanson et du Cégep de Saint-Laurent en chant jazz et populaire. Son cheminement lui a permis de développer une forte expérience professionnelle comme vocaliste et instrumentiste.

Elle lance en 2016, son premier mini-album Fig.1, sur lequel sa chanson Mon Corps (nommée #1 au palmarès Sirius XM Franco) apparaît. À travers son parcours, elle charme par son énergie palpable et sa sensibilité inspirante et reçoit plusieurs distinctions : le Grand prix d’interprétation, le Prix Audace, le prix Belle et Bum et ainsi que le prix Coup de Coeur du public au Festival en chanson de Petite-Vallée.

Enseignante en Techniques Vocales à l’École Nationale de la Chanson depuis 2013, c’est grâce à sa curiosité et ses expériences diverses et variées, que ce soit en tant qu’artiste, choriste, claviériste, pédagogue, arrangeur, qu’elle aborde avec aisance l’instrument vocal. Elle le comprend comme un vaisseau de la communication et s’intéresse à ses résonances, ses couleurs, son souffle, ses timbres, ses expressions, bref, à son ensemble. Constamment assoiffée d’apprentissage, elle se perfectionne avec des grands de la voix tels que David Lynx, le modèle Estill Voice Training et suit d’autres formations éclatées, comme une formation en chant liturgique arménien.

À l’aide de différents outils que ce soit par – les techniques vocales, l’interprétation ou l’improvisation – l’enseignement d’Ariane offre l’occasion de développer sa façon de chanter pour qu’elle devienne plus naturelle, expressive, détendue et créative.

Crédit photo : Emmanuel Crombez